L’ostéopathie

Explication :
L’ostéopathie est apparue durant la deuxième moitié du XIXe siècle aux Etats-Unis. Andrew Taylor STILL, médecin déçu par la médecine de son époque, préféra explorer la structure du corps humain et la manière de remédier à ses désordres avec ses seules mains.
L’ostéopathie est une discipline uniquement manuelle curative et préventive.
C’est une thérapie dont le but est de rechercher et de traiter les restrictions de mobilité touchant l’ensemble des structures anatomiques du corps humain (articulations, muscles et fascias, système digestif et sphère crânienne). 

L’ostéopathie utilise un ensemble de techniques douces adaptées à chaque individu. Le traitement ostéopathique a pour but de redonner au corps la possibilité de s’équilibrer en corrigeant les restrictions de mobilité qui peuvent être d’origine traumatique, micro-traumatique (sur sollicitation), posturale…

L’approche ostéopathique se veut globale et complémentaire de la prise en charge médicale traditionnelle. Elle s’appuie sur la connaissance de l’anatomie, la biomécanique et la physiologie humaine. 

L’ostéopathe se base sur des notions fondamentales qui sont :
- l’unité du corps.
- le principe d’autorégulation ou guérison du corps. 
- une vision holistique ou globale différente pour chaque patient.     

L'ostéopathie comprend plusieurs champs d'application. Ses multiples techniques permettent d'aborder nombre de problèmes de santé. Voici un résumé des trois principales branches de l'ostéopathie :

Pratique structurelle

De nombreux symptômes (lumbago, torticolis, maux de dos …) proviennent de dysfonctionnement mécanique de la structure du corps, c’est-à-dire de blocages articulaires. En effet, certains blocages peuvent perturber les muscles, nerfs ou vaisseaux en relations avec l’articulation concernée.

Osteopathie GenouLa pratique structurelle permet de corriger ces blocages articulaires du corps. Elle utilise des techniques manipulatoires au niveau des articulations en dysfonctions ou des mobilisations articulaires par des contractions musculaires (techniques myotensives). Corriger ces restrictions de mobilité articulaires permet de remédier à de nombreux maux. 

Au cours d’un examen clinique complet, l’ostéopathe recherche les blocages articulaires qui sont à l’origine de la plainte du patient. Afin de redonner une mobilité correcte au niveau des articulations dysfonctionnelles, l’ostéopathe utilise des techniques appropriées. Celles-ci ne sont ni brutales ni douloureuses.

Pratique viscérale et des fascias

L’ostéopathie viscérale et des fascias s’intéresse aux organes internes ou viscères (foie, estomac, intestin…) ainsi qu’aux membranes qui enveloppent tous les muscles (fascias) et viscères du corps humain (exemple : péritoine). On l'appelle aussi "ostéopathie fonctionnelle" contrairement à l'ostéopathie structurelle qui concerne le squelette et les muscles.

Comme pour la pratique structurelle, l’ostéopathie viscérale utilise les mêmes principes de base. En utilisant des tests manuels, l’ostéopathe recherche des tensions anormales au niveau des fascias et ligaments qui relient les viscères au squelette. En effet, celles-ci peuvent perturber l’équilibre fonctionnel du corps et être responsable de symptômes. 

Parmi ces troubles, on peut citer : 
- les troubles digestifs
- les gênes respiratoires
- les troubles circulatoires
- les troubles gynécologiques et urinaires
- les douleurs musculaires et abdominales

Puis, l’ostéopathe corrige manuellement ces restrictions et restaure le maximum de souplesse tissulaire à l’aide de techniques douces dîtes fonctionnelles.

Pratique crânienne

La pratique crânienne est une approche de l’ostéopathie qui s’intéresse aux différents os constituant le crâne et la face ainsi qu’aux muscles et fascias s’insérant sur la tête. La pratique crânienne utilise des techniques spécifiques douces ne présentant aucun danger. Ces manipulations consistent à effectuer, de manière douce et rythmique, des pressions à des endroits précis sur la tête afin de favoriser le relâchement des enveloppes crânienne musculaires, ligamentaires, membraneuses et des fascias.

Pratique crânienne OstéopathieL’ostéopathie crânienne est utilisée pour soigner certaines plaintes comme les maux de tête, certains troubles ORL (sinusite, rhinite, vertiges, acouphènes…), des douleurs à la mâchoire ou suite à un traumatisme direct sur la tête. Bien sûr, l’ostéopathe se doit d’exclure toute pathologie (neurologique, tumorales, vasculaires, infectieux…) grâce à un interrogatoire rigoureux.

La pratique crânienne est particulièrement recommandée chez le nourrisson suite à un accouchement difficile.